Les lumbu un art sacré

bungeelë yi bayisi

 

Charlotte Grand-Dufay

 

Pour la première fois,

un ouvrage de référence sur les Lumbu.

 

Situés dans le sud-ouest du Gabon et de la République du Congo, les Lumbu font partie du groupe eshira ; influencés par les Punu, les Vili, les Kuni et les Yombé, ils partagent avec eux les mêmes mythes d’origine des monstres sacrés : Bunzi, son frère le chimpanzé et Mbumba, le python arc-en-ciel. Souvent associés aux Punu, pour leurs célèbres masques blancs, ils ont aussi sculpté des objets moins connus, notamment des statues, des reliquaires et des amulettes. Au début du XXe siècle, un petit nombre de ces œuvres ont séduit les artistes occidentaux ; elles firent ensuite partie de grandes collections telles que celles de Paul Guillaume, Alfred Barnes, Charles Ratton, Josef Mueller,  Helena Rubinstein et, plus récemment, celle d’Hubert Goldet…

Le kaléidoscope des formes témoigne de la vitalité de l’art lumbu : les masques lumbu à la coiffure tressée en kodia et au visage blanchi au kaolin, les statues longilignes aux bras collés le long du corps, ou massives aux épaules rondes tenant des calebasses ou encore des objets miniaturisés mais bien proportionnés. L’œuvre la plus distinctive est le reliquaire d’ancêtres caractérisé par l’emploi du bleu Guimet et son triangle rouge sur le front, avec  sur le ventre un réceptacle rond parfois recouvert d’un miroir. Citons aussi les bustes à la position kongo et les amulettes, fleuron de l’art lumbu, d’un style “classique“ et raffiné.

Charlotte Grand-Dufay étudie ici l’histoire du peuple lumbu dans la longue durée, les permanences et les ruptures, sans oublier le contexte d’utilisation rituelle des objets sacrés lors de la danse du mukuyi pour les masques, ou du rite du bouiti  pour les figures de reliquaires. Sont également analysés les objets de prestige issus de l’histoire kongo : en bois ou en ivoire, ils sont les symboles du pouvoir comme le buste-sur-tabouret, la canne ou le chasse-mouches, ou encore la simple cuiller rehaussée d’une figurine féminine. L’animal mythique, le chimpanzé aux yeux sertis de lamelles de verre, et  mami-wata, un génie des eaux, sont aussi représentés.

978-2-35340-239-7

Format : 24 x 30 cm à la française

272 pages

Environ 260 illustrations

Ouvrage relié - sous jaquette

Imprimé sur papier couché 170 g

PVP : 69,00 euros TTC